Christoph Deinhard, ingénieur diplômé

Entreprise
XXX SARL / fabrication d’appareils de sport
Poste
CEO (gérant, redressement avec cession via une holding de reprise, avec mandat de celle-ci)
Fonction
Redressement, intégration post-fusion/acquisition après la reprise par un concurrent néerlandais suite à l’insolvabilité; rendement à deux chiffres sur le volume des affaires et remboursement du financement du rachat au bout de trois mois
Réalisations
L’entreprise devenue insolvable avait été pendant plus d’un siècle aux mains d’une famille. Elle avait eu des réserves latentes extrêmement élevées, ressources qu’elle avait progressivement amenuisées au cours des dix dernières années de son appartenance à cette famille, jusqu’à ce qu’elle n’ait plus aucune solvabilité. Des années auparavant, l’entreprise avait entrepris des négociations avec des concurrents en vue d’une cession, mais elles avaient échoué compte tenu des prix trop élevés demandés par la famille. Suite à l’insolvabilité, la reprise par l’investisseur néerlandais s’est avérée relativement simple. Ce seul repreneur intéressé par un redressement a absorbé l’entreprise avec un accord de cession d’actifs via une holding de reprise. Il a repris les actifs réalisables à court terme, les affaires courantes, la clientèle existante ainsi que 75 % environ des employés. Les négociations avec les fournisseurs, en particulier, se sont révélées difficiles au début. Pendant 3 mois, les livraisons ont été effectuées seulement contre paiement anticipé. Les fournisseurs exigeant le paiement immédiat de toutes leurs créances envers la société insolvable ont été mis de côté. Cela a causé des difficultés en particulier pour les pièces de construction, mais s’est avéré faisable dans les conditions de livraison prévues. A l’achèvement du mandat, l’entreprise, tout comme la maison-mère, était déjà numéro 1 du marché.